Rechercher

Quelle différence entre police et gendarmerie ?

Dernière mise à jour : 26 avr.


Sur le territoire français, la surveillance générale et le maintien de l'ordre sont assurés par 3 différentes forces de sécurité. Il s'agit de la gendarmerie nationale, de la police municipale et de la police nationale. Bien que ces trois organisations aient le même objectif, il subsiste des différences au niveau de leur mode de fonctionnement et lieux d'intervention. Avec la police municipale, il n'existe pas de confusion, car il s'agit d'un corps regroupant des civils, travaillant pour le compte de la mairie d'une ville donnée. Par contre, il n'est pas toujours aisé de faire la différence entre les fonctions de la gendarmerie et celles de la police nationale, en raison de leurs similitudes qui entretiennent la confusion. Il est important d'y parvenir, surtout si vous envisagez une carrière dans l'une de ces forces.


Le rôle de la police et de la gendarmerie


La gendarmerie et la police nationale françaises sont deux corps de métiers qui sont affiliés tous deux à la sécurité intérieure du pays. Ils sont donc sous la tutelle du ministère de l'Intérieur et leur principal objectif est le maintien de l'ordre sur le territoire. Ce sont cependant deux différentes organisations qui présentent une multitude de particularités.

En effet, la principale différence entre la gendarmerie et la police nationale se trouve dans leur statut. Les policiers sont des fonctionnaires de l'État, alors que les gendarmes sont des militaires. Cela veut notamment dire que tout ce qui concerne le statut des gendarmes, leurs avancements, leurs rémunérations, leurs récompenses, leurs sanctions... sont toujours gérés par le ministère des Armées. Le gendarme possède un logement, qui lui est octroyé dans la caserne des gendarmes, alors que les policiers ne sont pas logés par l'Etat.

Une autre différence entre les deux corps de métier se trouve au niveau de leur organisation. La police est structurée et organisée pour gérer la sécurité dans une ville, alors que la gendarmerie possède une organisation pour contrôler un vaste territoire. En effet, 95% du territoire français est surveillé par la gendarmerie contre 5% pour la police. C'est la raison pour laquelle la police est organisée en « missions » alors que le gendarme est plus polyvalent .

En tenant compte des particularités abordées précédemment, il serait plus facile de distinguer le gendarme du policier, mais il reste encore plusieurs autres différences entre ces deux corps de métiers. Ces différences se retrouvent surtout dans leurs attributions et dans certaines caractéristiques spécifiques à chaque détachement.



Qu'est-ce qu'un gendarme et quel est son rôle ?

Le gendarme est un agent des forces armées françaises, qui exerce sa fonction sous la direction du ministère de l'Intérieur. Celui-ci contrôle alors ses opérations et les budgets qui y sont consacrés. Certaines de ses missions (généralement militaires) sont sous la supervision du ministère des Armées. Il peut donc être considéré comme un militaire et ses missions sont spécifiques à son statut. Il possède 3 principales missions :

  • constater les manquements à la loi pénale du pays,

  • empêcher la survenue des troubles à l'ordre public sur le territoire français,

  • intervenir sur des missions militaires et policières.

Bien que les deux premières attributions relèvent respectivement des compétences de la police judiciaire et de la police administrative, la troisième est quant à elle spécifique au métier du gendarme. Lorsqu'il endosse les missions de la police judiciaire et administrative, le gendarme peut se retrouver à jouer différents rôles en ce sens. Ceux-ci peuvent être la constatation des infractions et éventuellement la direction des enquêtes judiciaires pour le compte de la police.

Il peut aussi contrôler la circulation et s'assurer de la sécurité routière et y maintenir l'ordre. De plus, lors de ses missions liées à la police administrative, le gendarme se transforme en protecteur de l'environnement. En outre, ses missions s'étendent à d'autres entités, comme le BLAT, qui s'occupent de la lutte contre le terrorisme, sur le territoire.

En ce qui concerne les grades de la gendarmerie, ces derniers définissent le rôle que chaque agent peut endosser. Il y existe plusieurs entités auxquelles un gendarme peut appartenir.


La gendarmerie départementale

La gendarmerie départementale est la division de l'institution qui s'occupe des enquêtes judiciaires et administratives. Les gendarmes qui y sont affectés exercent leur fonction dans les régions auxquelles appartiennent leurs détachements. Ses services sont consacrés à un département précis.


Le Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN)

Dans la gendarmerie nationale, il existe une division spéciale qui s'occupe de la gestion des crises. Il s'agit du GIGN, une unité d'élite dont le rôle consiste à intervenir pour gérer la crise, observer les situations et effectuer des recherches. Leur rôle est de lutter contre le terrorisme et le banditisme sur le territoire français.


La gendarmerie mobile

La gendarmerie mobile est une unité mobile dont la mission de sécurité publique consiste à maintenir l'ordre ou à le ramener en cas de crise. Elle est le plus souvent sollicitée pour venir en renfort à la gendarmerie nationale sur toute l'étendue du territoire.


La Garde républicaine

La garde républicaine est le détachement de la gendarmerie qui s'occupe des missions plus honorifiques. Il s'agit d'assurer la sécurité publique, mais aussi la protection des hautes personnalités étatiques. Elle possède un groupement spécialisé dans la musique qui constitue l'orchestre de l'armée française. On y retrouve aussi une unité spéciale composée des postes à cheval permanents.

En dehors de ces entités, on en retrouve également d'autres comme la gendarmerie d'outre-mer qui concerne les gendarmes en poste dans les ambassades et pays d'outre-mer. Il existe aussi la gendarmerie prévôtale qui s'occupe des missions judiciaires auprès des unités militaires dépêchées hors du territoire français. Si vous envisagez de devenir gendarme, il vous faudra maîtriser chacun de ces détachements auxquels vous êtes susceptibles d'appartenir. Choisissez Topgend pour effectuer votre préparation au concours de gendarme et mettre toutes les chances de votre côté.



Qu'est-ce qu'un policier et quel est son rôle ?

Le policier est un civil au service de l'État, mais peut être employé par différentes institutions. Si c'est la mairie d'une commune qui l'emploie, il appartient alors à la police municipale. Par contre, lorsqu'il dépend du ministère de l'Intérieur, il s'agit de la police nationale et les agents qui la composent sont des fonctionnaires d'État.


Les missions d'un policier

Les grands axes des missions d'un policier consistent à :

  • garantir la liberté de chaque français et des collectivités,

  • défendre les institutions et administrations de la République française,

  • maintenir l'ordre et la paix dans le pays,

  • protéger les personnes et leurs biens.

Pour résumer la mission du policier français, elle consiste à lutter contre le crime organisé, à contrôler et maîtriser les entrées et sorties du territoire. Il possède aussi des missions de renseignement et d'informations.


Les corps de métier de la police

La police nationale française est en réalité subdivisée en 3 corps différents et possède au total 16 grades. Le rôle du policier dépend alors du corps auquel il appartient et du grade qu'il possède.

La mission la plus connue d'un policier est de participer au rétablissement de l'ordre public ou à son maintien, mais aussi d'assister les personnes. On le retrouvera alors la plupart du temps dans les zones de manifestations, pour s'assurer de la sécurité des participants et des infrastructures. Il peut aussi être affecté au RAID pour les missions de Recherche, Assistance, Intervention et Dissuasion. Ce détachement est une unité d'élite semblable à celle du GIGN et s'occupe de la lutte pour la répression de la criminalité, sous toutes ses formes.

La troisième force la plus connue de la police républicaine est celle des Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS). Les policiers qui la composent sont eux aussi affectés à la sauvegarde de l'ordre et de la sécurité publique. En fonction de la mission de chaque détachement, elle est couverte par une direction spécifique au sein de la police nationale. À cet effet, il existe une multitude de directions :

  • la DCSP (direction centrale de la Sécurité publique) : gère les policiers affectés à la sécurité publique,

  • la DCPJ (direction centrale de la police judiciaire) : se consacre aux enquêtes lors des infractions au Code pénal,

  • la DCCRS (direction centrale des CRS) : coiffe les agents affectés à cette unité qui s'occupe de l'ordre public,

  • la DCPF (direction centrale de la Police aux frontières) : dirige les agents en poste aux frontières pour contrôler les flux migratoires,

  • l'IGPN (inspection générale de la Police nationale) : communément appelée « la police des polices », se charge des enquêtes internes sur les policiers et administrations policières.

En dehors de ces différentes directions, il existe beaucoup d'autres services auxquels le policier français peut être affecté. En fonction de sa formation et des exigences du poste, il aura un rôle différent à jouer à chaque niveau.



Quelles sont les similitudes entre la police et la gendarmerie ?


Bien que la police et la gendarmerie soient deux forces différentes, avec des organisations et caractéristiques précises, elles possèdent quelques similitudes entre elles. En dehors du cadre des missions qui sont parfois similaires, les policiers et les gendarmes sont ainsi soumis au même code de déontologie. Il s'agit du respect de la DDHC (Déclaration des droits de l'homme et du citoyen) dans l'exercice de leur fonction. Ils sont donc tenus d'exercer leurs différentes activités dans le respect :

  • de chaque citoyen français et étranger,

  • des conventions internationales,

  • de la constitution française,

  • des lois en vigueur dans le pays.

Cette disposition a été prise et intégrée au Code de la sécurité intérieure et les gendarmes y sont soumis depuis 2014. De plus depuis 2009, la gendarmerie et la police nationale sont toutes deux rattachées au ministère de l'Intérieur. Elles sont également soumises aux mêmes lois qui leur enlèvent tout droit à la grève. Ces deux institutions ont cependant le droit d'avoir des syndicats pour leurs réclamations. La gendarmerie nationale y a accédé depuis le 1er janvier 2015.

Bien que les missions de la police et de la gendarmerie soient en partie différentes les unes des autres, certaines de leurs compétences se rejoignent en cas d'enquêtes judiciaires. Elles peuvent alors jouer les mêmes rôles et utiliser les mêmes procédures, en fonction de l'affaire en cours. De ce fait, il n'est pas rare de voir la police judiciaire et la gendarmerie collaborer sur certains dossiers.



La gendarmerie et la police interviennent-elles aux mêmes endroits ?


Concernant les lieux de travail de la police et de la gendarmerie, il est évident qu'ils ne sont pas les mêmes. Ces deux institutions ont alors une différence en ce qui concerne leurs compétences territoriales. En effet, le terrain d'intervention de la gendarmerie se limite aux zones rurales et aux territoires en périphérie des villes. La police s'occupe quant à elle exclusivement de la zone urbaine. On la retrouve alors dans les grandes villes ainsi que dans les agglomérations. On se demande alors laquelle de ces institutions possède une plus grande couverture territoriale.



La police et la gendarmerie ont-elles les mêmes missions ?

Bien que la gendarmerie et la police appartiennent à des régimes différents (État civil et militaire), ils ont en général le même objectif. Il s'agit du maintien de l'ordre et de la paix, ainsi que la protection des personnes (civiles et autorités). En fonction de leur détachement et de leur statut, leurs missions viennent cependant à être différenciées.

Étant donné qu'il s'agit de deux corps différents, avec des domaines de compétences spécifiques, ils ne peuvent pas gérer les mêmes missions. Il est évident que le policier, étant un civil au service de l'État, ne peut pas être affecté sur des missions militaires réservées au gendarme qui appartient lui à l'armée.

Il existe des missions sur lesquelles les policiers ainsi que les gendarmes peuvent intervenir. En partant de ce fait, on peut dire que la police et la gendarmerie ont les mêmes missions, en fonction du domaine et des affaires dont il est question (les missions de la police judiciaire).


Quelle proportion du territoire couvre chaque institution ?

Du point de vue géographique, étant donné que la gendarmerie s'occupe des territoires ruraux et périurbains, sa couverture territoriale est plus étendue que celle de la police nationale. Encore appelée Zone Gendarmerie Nationale (ZGN), elle représente une proportion de 95 % du territoire français. De ce fait, la gendarmerie s'occupe de la sécurité de 50 % de la population française. La raison est que la France possède une zone rurale assez étendue. De son côté, étant donné que sa zone d'intervention ne se limite qu'aux grandes villes, la couverture territoriale de la police ne se limite qu'à une proportion de 5 % du territoire national.

Si vous avez l'intention de devenir gendarme, préparez le concours avec Topgend. Vous bénéficierez d'une préparation individualisée afin de réussir votre concours.

226 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout