Rechercher
  • topgendarmerie

Comment devenir gendarme ?

La gendarmerie nationale a plusieurs missions, notamment celle de maintenir l'ordre public et celle d’exercer la police judiciaire. Cette force armée est, en effet, chargée de maintenir l'ordre public, de le rétablir pendant les situations particulières, telles que les manifestations et les émeutes. La gendarmerie est également chargée de la lutte contre la délinquance et du renforcement de la sécurité générale, de la sécurisation des biens et des personnes sur tout le territoire et notamment dans les Zones de Sécurité Prioritaires (ZSP).


Cette force armée intervient aussi en portant secours aux personnes en danger, en participant aux services de renseignement, en jouant le rôle de police de proximité, etc. Dans le cadre de sa mission de police judiciaire, la gendarmerie procède également à la recherche, au constat et à la collecte de preuves relatives aux infractions pénales.


En raison de l'étendue de ses missions, la gendarmerie propose plusieurs métiers.

Le métier de gendarme vous intéresse ? Sachez que vous pouvez intégrer cette Institution militaire en passant un concours d'entrée. Vous devez remplir quelques conditions physiques et de diplômes selon que vous vouliez devenir sous-officier ou officier. Voici toutes les informations à connaître sur les concours pour devenir sous-officier de gendarmerie.

Qu'est-ce qu'un gendarme ?

Le gendarme est un militaire dont la mission et le rôle diffèrent sensiblement en fonction de son grade. Il est généralement affecté sur le terrain pour servir les citoyens en assurant la protection des personnes et des biens en zone urbaine ou rurale. Il officie de jour et de nuit pour maintenir l'ordre public et il est tenu au port d'un uniforme et d'une arme.


L'officier et le sous-officier

Un officier est un cadre opérationnel de la sécurité pouvant être affecté à la sécurité publique, au maintien de l'ordre à la police judiciaire et à la sécurité routière. L'officier occupe des postes à responsabilité en France, mais peut aussi être affecté à l'étranger et en Outre-mer

Le sous-officier, quant à lui, est un militaire professionnel de la sécurité, affecté au service public dans des unités variées aussi bien en France qu'à l'étranger. En effet, il peut être gendarme mobile, départemental ou garde républicain.


Les différentes unités d'intervention de la gendarmerie

Les gendarmes accomplissent leurs missions au sein des différentes unités territoriales suivantes :

  • Une brigade territoriale, un PSIG

  • En escadron en tant que gendarme mobile.

  • En unités spécialisées qui regroupent les gendarmeries de l'air, gendarmerie de la sécurité des armements nucléaires et de l'armement, gendarmerie maritime, gendarmerie des transports aériens ...

  • Unité de prestige qui inclut : le cavalier, le fantassin et le cavalier de la Garde républicaine.

  • En EDSR dont le motocycliste, le gendarme départemental et le pilote de voiture rapide d'intervention.

  • En unités de recherches comme gendarme en brigade de recherches, N’tech, gendarme à l’IRCGN...

  • En unités d'intervention avec : le Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN), le Peloton Spécialisé de Protection de la Gendarmerie (PSPG)

Et d’autres affectations: gendarme de haute-montagne, pilote d’hélicoptère, gendarme nautique...

Comment devenir sous-officier de la gendarmerie ?

Pour faire carrière dans la gendarmerie, la première étape à franchir est de réussir l'un des concours de sous-officier. Bien que le terme « gendarme » soit utilisé en général pour désigner les militaires de cette Institution, vous devez savoir qu'il désigne l’un des grades du corps des sous-officiers de la gendarmerie.


Bien se préparer au concours d'entrée

Les concours d'entrée dans la gendarmerie se composent de différentes épreuves pour lesquelles vous devez obtenir une note minimale pour être admis. C'est la raison pour laquelle vous devez approcher des professionnels de la préparation au concours SOG pour vous préparer avec rigueur et efficacité au concours.


Les conditions d'éligibilité aux concours de sous-officiers

Pour devenir candidat aux concours de sous-officier de la gendarmerie, vous devez remplir les critères suivants :

  • Justifier de la nationalité française.

  • Être âgé de 18 ans au minimum et de 35 ans au maximum au début de l'année du concours.

  • Être en règle avec les dispositions du Code du service national.

  • Être de bonne moralité.

  • Jouir de vos droits civiques.

  • Être reconnu apte physiquement.

  • Ne pas s'être présenté plus de 3 fois à chacun des concours.


Les concours

Trois types de concours sont organisés pour l'entrée dans la gendarmerie. Ayant chacun leurs spécificités, les concours se composent généralement d'épreuves écrite, orale et sportive.


Le concours externe

Ce concours s'adresse aux candidats titulaires du diplôme du baccalauréat ou d'un titre enregistré et classé au moins au niveau IV dans le répertoire national des certifications professionnelles.


Il comprend 2 étapes: une épreuve d'admissibilité et des épreuves d'admission.

L'admissibilité consiste en une épreuve de composition de culture générale (3 heures, coefficient 7).


L'admission comprend pour les candidats admissibles une épreuve orale d'entretien avec le jury dans le cadre de laquelle un sujet sera tiré au sort et fera l'objet d'une restitution de 20 minutes. Vous aurez droit à 10 minutes pour vous préparer.(coefficient 7)


L’ épreuve physique sous forme de parcours d'obstacle (coefficient 3). La note éliminatoire pour cette épreuve est de 6/20 et une épreuve d’évaluation numérique (coefficient 1)


L'admission quant à elle donne lieu à une épreuve orale d'entretien avec le jury afin de déterminer votre aptitude à l'état de sous-officier par rapport à vos acquis durant votre activité précédente. S'ensuit une épreuve physique qui consiste à réaliser un parcours d'obstacles.


Le concours interne

Le concours interne est accessible :

  • Aux gendarmes adjoints volontaires qui justifient d'au moins un an de service au 1er janvier de l'année du concours.

  • Aux gendarmes adjoints de sécurité de la police nationale (un an de service au moins à la date du concours).

  • Aux militaires des forces armées autres que celles de la gendarmerie nationale servant sous contrat (4 ans de service au début de l'année du concours).

  • Aux réservistes de la gendarmerie.

Tout comme le concours externe, celui-ci inclut une épreuve écrite d'admissibilité et des épreuves orales et physiques d'admission.

L'admissibilité au concours de la gendarmerie comprend une épreuve écrite de connaissances professionnelles sur la sécurité intérieure et la défense (3 heures, coefficient 7).


L'admission quant à elle donne lieu à une épreuve orale d'entretien avec le jury afin de déterminer votre aptitude à l'état de sous-officier par rapport à vos acquis durant votre activité précédente. S'ensuit une épreuve physique qui consiste à réaliser un parcours d'obstacles.


La formation

Les candidats qui réussissent au concours suivront une formation au sein d'une des 4 écoles de formation de Montluçon, Chaumont, Châteaulin et Tulle.

La durée de la formation est de 12 mois et inclut une partie théorique, physique et pratique (sous forme de stage).

Quelle est la taille minimum pour devenir gendarme ?

Si, jusqu'en 2012, les tailles requises pour passer les concours de la gendarmerie étaient respectivement de 1m60 pour les femmes et 1m70 pour les hommes, ce n'est plus le cas depuis 2014.

Les critères de taille ont été supprimés des conditions à remplir pour concourir.



Quel est le salaire d'un gendarme ?

À partir du 1er échelon du grade de gendarme, le sous-officier perçoit un salaire brut de 1 697,31 euros par mois. Ce solde augmente en fonction du nombre d'échelons :

  • Élève-gendarme : 1.485€

  • Gendarme : de 1.607,31€ à 2.235,23€

  • Maréchal des logis-chef : de 1.818,18€ à 2.253,98€

  • Adjudant : de 1.977,50€ à 2.357,07€

  • Adjudant-chef : de 2.183,69€ à 2.525,77€

  • Major : de 2.319,58 € à 2727,27 €

  • Sous-Lieutenant : 1.827,55€

  • Lieutenant : de 1.991,56€ à 2.563,26€

  • Capitaine : de 2.736,64€ à 3.195,87€

  • Chef d'Escadron : de 3.092,78€ à 3.669,16€

  • Lieutenant-Colonel : de 3.397,37€ à 4.170,56€

  • Colonel : de 3.795,68€ à 4.746,94€

  • Général de Brigade : 5.267,09€

  • Général de Division : 5.496,71€



57 vues0 commentaire