Rechercher

Écoles de sous-officiers de la gendarmerie

Dernière mise à jour : 11 avr.


 

CET ARTICLE SERA DÉDIÉ AUX ÉCOLES DE SOUS-OFFICIERS DE LA GENDARMERIE.


Si vous souhaitez devenir sous-officier de la gendarmerie, la formation initiale dispensée au sein de l'une des 5 écoles est obligatoire. C'est un poste de la fonction publique d’État, de catégorie B.





Montluçon (03)


Tulle (19)


Dijon (21)


Châteaulin (29)


Chaumont (52)



 

LES ÉCOLES DE SOUS-OFFICIER


MONTLUCON


INFORMATIONS


HISTOIRE

Créée le 1er août 1976, l’école préparatoire et de perfectionnement de la gendarmerie (EPPG) de Montluçon est implantée dans la caserne Richemont. Ne comptant alors que 4 compagnies d'instruction, elle avait pour rôle de former les élèves gendarmes. En 1984, l'école est rebaptisée école de sous-officiers de gendarmerie (ESOG), avant de prendre l'appellation d'école de gendarmerie en 1998.


FORMATIONS

  • La formation initiale des sous-officiers de gendarmerie (SOG), ainsi qu’une formation d'adaptation à l'emploi des gardiens de la paix détachés*.

  • La formation des gendarmes adjoints volontaires (GAV).


EFFECTIF

Depuis 2011, l’école recense 11 compagnies d'instruction (120 élèves environ par compagnie) et 263 personnels permanents d'encadrement et de soutien.


*Le détachement : C'est la position du fonctionnaire placé hors de son corps d'origine et continuant à bénéficier dans ce corps de ses droits à avancement et retraite.


 

TULLE


INFORMATIONS


HISTOIRE

Créée en 1983, l’école de gendarmerie de Tulle est implantée dans la caserne de

« la Bachellerie » qui abritait précédemment l'annexe de l'école nationale technique des sous-officiers d'active (ENTSOA).


FORMATIONS

  • La formation initiale des sous-officiers de gendarmerie (SOG).

  • La formation des gendarmes adjoints volontaires (GAV).

  • La formation des agents de police judiciaire adjoints (APJA).

  • La formation Emplois particuliers (EP).


EFFECTIF

L’école recense 9 compagnies d'instruction (120 élèves environ par compagnie) et 233 personnels permanents d'encadrement et de soutien.


 

DIJON


INFORMATIONS


HISTOIRE

Créée en 2016, l’école de gendarmerie de Dijon est implantée dans l'ancienne base aérienne 102 Dijon-Longvic. L'école a incorporé 480 élèves-gendarmes, soit 4 compagnies d'instruction, fin 2016, pour ensuite atteindre 1080 élèves-gendarmes, soit 9 compagnies d'instruction, courant 2021. La 1re compagnie d'instruction a incorporé l'école en octobre 2016.


FORMATIONS

  • La formation initiale des sous-officiers de gendarmerie (SOG).

  • La formation continue des gendarmes (APJ).


EFFECTIF

L’école recense 9 compagnies d'instruction (120 élèves environ par compagnie) et 172 personnels permanents d'encadrement et de soutien.


 

CHATEAULIN


INFORMATIONS


HISTOIRE

Créée le 1 er juillet 1999, l’école de gendarmerie de Dinéault est implantée sur le site de la caserne de la Tour d'Auvergne qui abritait précédemment le 41e régiment d'infanterie de ligne. L'école instruisait, à ses débuts, seulement les gendarmes auxiliaires et ensuite les gendarmes adjoints volontaires avant de commencer à former des sous-officiers à partir de 2002.


FORMATIONS

  • La formation initiale des sous-officiers de gendarmerie (SOG).

  • La formation des gendarmes adjoints volontaires (GAV).

  • La formation des agents de police judiciaire adjoints (APJA).

  • La formation emplois particuliers (EP).

  • La formation à la conduite des véhicules (PL – TC).


EFFECTIF

L’école recense 7 compagnies d'instruction (120 élèves environ par compagnie) et 200 personnels permanents d'encadrement et de soutien.


 

CHAUMONT


INFORMATIONS


HISTOIRE

Avant sa création, l'instruction des nouveaux gendarmes était assurée au sein de la 12e compagnie de la 3e légion de la garde républicaine mobile de gendarmerie créée en 1928. Initialement, l'école de gendarmerie de Chaumont a été installée, en 1945, au sein du quartier Foch ; cette école préparatoire de gendarmerie (EPG) fut transférée, le 1er janvier 1949, à son emplacement actuel, au quartier Damrémont. L'école est rebaptisée école de sous-officiers de gendarmerie (ESOG) le 1er octobre 1984, avant de prendre l'appellation d'école de gendarmerie en 1997. En 2002, elle se voit concéder la Médaille militaire par le président de la République.


FORMATIONS

  • La formation initiale des sous-officiers de gendarmerie (SOG).

  • La formation des gendarmes adjoints volontaires (GAV).

  • La formation des agents de police judiciaire adjoints (APJA).

  • La formation emplois particuliers (EP).


EFFECTIF

L’école recense 7 compagnies d'instruction (120 élèves environ par compagnie) et 180 personnels permanents d'encadrement et de soutien.


 

DURÉE DE LA FORMATION



Vous serez formé pendant 12 mois à la condition militaire, à la protection et à la sécurité. La formation est théorique, mais aussi pratique : vous passerez 8 mois en école et 4 mois sur le terrain.

Une rémunération de 1400 € (en internat) vous sera également versée.


À l’arrivée à l’école, vous devrez passer une visite médicale avant toute incorporation et un dépistage toxicomanie. Cette phase est la dernière étape du contrôle pour l’aptitude et doit confirmer les résultats de la visite médicale de sélection. Les élèves inaptes verront leur contrat d’engagement annulé.


La période de 12 mois de formation en école constitue également une période probatoire où le contrat d’engagement peut être dénoncé :

  • sur demande de l’intéressé.

  • pour inaptitude physique préalable à l’engagement.

  • pour inaptitude à l’emploi de gendarme (non-respect des conditions légales et réglementaires régissant l’engagement dans la gendarmerie).


La scolarité en formation initiale s’attache à construire le socle de valeur du gendarme, en développant certaines qualités fondamentales en matière de savoir-être et de savoir-faire :

  • l’éducation physique militaire avec différentes épreuves sportives dont le parcours du combattant pour les acquis physiques.

  • l’éthique/déontologie et le sens de l’engagement et des traditions pour les acquis moraux et le sentiment d’appartenance à la maison gendarmerie.

  • le contact pour être en mesure de développer des compétences relationnelles et numériques vers l’autre.

  • l’optimisation du potentiel individuel (culture générale) et collectif pour une meilleure connaissance de soi individuellement, mais aussi au sein du groupe et de ses capacités/faiblesses pour les dépasser.

  • l’instruction tactique et l’intervention professionnelle qui garantiront sur le terrain sa sécurité et celle d’autrui.


Les élèves sont nommés gendarmes en fin de scolarité qui est sanctionnée par l'attribution du Certificat d'aptitude à la gendarmerie (CAG), homologué au niveau IV de l'enseignement technologique (équivalence du baccalauréat).


À l'issue de leur scolarité, les sous-officiers de gendarmerie (SOG) sont affectés, selon leur classement, au sein d'une unité opérationnelle, parmi lesquels :

  • une brigade de la gendarmerie départementale

  • un escadron de la gendarmerie mobile

  • une compagnie d'infanterie de la garde républicaine

 

VIE EN ÉCOLE DE GENDARMERIE




À l’école, les élèves sont internes. Ils bénéficient dès lors d'un logement et d'une alimentation gratuite durant la durée de la formation. Les chambres sont collectives et non mixtes. Certains vont découvrir la vie en collectivité dans un environnement parfois spartiate, mais finalement pas désagréable. Elle contribue à la cohésion des promotions. Vous aurez toujours à vos côtés quelqu’un sur qui compter.


Dès leurs premiers jours à l’école, les élèves s’enrichissent de leurs motivations et de leurs expériences personnelles, pour mieux appréhender leurs futures fonctions.


Sur le plan professionnel, vous allez acquérir les « savoir-faire » fondamentaux du gendarme. Les programmes sont denses et nécessitent un fort investissement personnel et donc une vraie motivation. N’ayez pas d’appréhension ou de doute quant à vos capacités !


À votre arrivée, vous percevrez un paquetage (diverses tenues d'uniforme dont treillis et survêtement). Pour permettre aux différentes écoles de pouvoir le préparer, des fiches de prise de mesures (une pour l’habillement et une pour le gilet pare-balles) vous seront transmises.


Renseignez-vous auprès de votre école concernant votre accès (Train ou voiture) !



931 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout