top of page
Rechercher

Devenir Maître de Chien en Gendarmerie


Un agent cynophile de la gendarmerie nationale, souvent désigné sous le terme de maître-chien, travaille en étroite collaboration avec un chien dressé par la gendarmerie. Ensemble, ils forment un binôme dédié à la protection des individus et de leurs biens.



Au sein de la gendarmerie, le rôle du maître-chien est essentiel, combinant l'amour pour les animaux avec les missions de sécurité et d'intervention. Ce métier unique s'appuie sur une relation profonde entre le gendarme et son chien, travaillant ensemble pour accomplir des tâches vitales pour la société.

.

Voici un aperçu des aspects clés de cette profession passionnante, des qualifications requises aux opportunités d'avancement :


Domaines d'Expertise et Missions


La collaboration entre un maître-chien et son fidèle compagnon est pivotale dans diverses opérations au sein de la gendarmerie. Ils sont souvent appelés à :



  • Assurer la protection des unités d'intervention (GIGN, etc.).

  • Procéder à la détection spécialisée de drogues, d'armes, d'explosifs ou de sommes d'argent cachées.

  • Participer à des recherches de personnes égarées ou disparues.


Les missions de ces binômes opérationnels sont vastes, incluant l'aide aux personnes, la sécurité nationale, des perquisitions, des pistages, des contrôles routiers, et même des interventions dans le cadre d’enquêtes judiciaires pour rechercher des traces humaines telles que du sang ou des ossements.


La Constitution des Binômes


Une attention particulière est portée à la constitution des binômes, cherchant à associer les chiens avec les maîtres dont les personnalités sont en adéquation, afin d'établir une connexion forte et efficace. Cette synergie est cruciale pour le succès des missions.

Comme identiquement aux gendarmes, les chiens reçoivent leur formation au Centre National d'Instruction Cynophile (CNICG) de Gramat. C'est dans ce lieu dédié que se réalisent les associations entre gendarmes et chiens.


L'objectif est d'identifier le chien dont le tempérament s'harmonise au mieux avec celui de son futur maître.


Formation et Accès au Métier


Le chemin pour devenir maître-chien commence par une carrière en tant que sous-officier, nécessitant un baccalauréat. Après avoir acquis quelques années d'expérience, les gendarmes peuvent postuler pour une spécialisation cynophile. Le Centre National d’Instruction Cynophile de la Gendarmerie (CNICG) à Gramat joue un rôle clé dans la formation des maîtres-chiens et de leurs compagnons, spécialisant chaque chien dans une compétence olfactive unique.





Profil et Qualités Requises


Outre la passion pour les canidés, le métier requiert douceur, autorité, pédagogie, psychologie, et une excellente forme physique. Les qualités telles que l'esprit d'équipe, la disponibilité, et le sang-froid sont également essentielles.


Les Races de Chiens et Leurs Spécificités


Principalement, des Bergers Allemands et des Bergers Belges Malinois sont utilisés pour leur intelligence, docilité, et aptitudes olfactives. Des races plus petites, comme les Staffordshire Bull Terriers et les Jack Russells, sont aussi valorisées pour leur agilité dans certaines situations spécifiques.


Évolution Professionnelle


Après trois ans, un maître-chien peut se former comme moniteur cynophile, conseiller technique, ou dresseur-instructeur, élargissant son impact au sein de la gendarmerie. Le salaire varie de 1 600 à 2 500 euros nets par mois, évoluant avec le grade et l'expérience.


Conclusion


Le parcours pour devenir maître-chien en gendarmerie est exigeant, offrant à la fois des défis et des récompenses uniques. Cette profession, alliant compétences techniques, force de caractère, et dévouement aux animaux, joue un rôle crucial dans la sécurité et le bien-être publics, représentant une voie exceptionnelle pour ceux passionnés par les animaux et désireux de contribuer significativement à la société.

107 vues0 commentaire

Comments


bottom of page